La mosquée cathédrale de cordoue

La Mosquée-Cathédrale de Cordoue orient incontestablement l"un des reliques les plus singuliers de monde et un témoignage unique du l"alliance millénaire entre l"art et la foi. En plus de donner ns vertige, l"édifice constitue un parfait miroir à lintérieur lequel se reflète l"histoire aux l"Espagne.

Vous lisez ce: La mosquée cathédrale de cordoue


La grande Mosquée ns Cordoue ne porte étape le nom de son fondateur Abd al-Rahman moi (731-788). Il est l’oeuvre une dynastie tout entière. D’elles a été bâtie et agrandie entre das VIIIe rang Xe siècles par les émirs rang califes omeyyades qui régnèrent sur al-Andalous. Seul Al-Mansour, le récent intervenant, n’appartient démarche à les lignée. Eux se éduquer près ns « grand fleuve », les ouadi al-kebir des arabe devenu Guadalquivir, à sortir du splendide passerelle romain, là d’où passait les Via Augusta, la reconnaissance longue route du l’Hispanie antique, lequel partait des Pyrénées rang rejoignait Cadix. Ns zone du passage rang un page? ˅ stratégique. Ses hauts murs crénelés et ses puissants collines lui donnent l’allure une forteresse, une « citadelle ns la confiance ».Centre névralgique ns la cité médiévale, la grande Mosquée différent indissociable de palais des émirs. Une passage couverts enjambant la rue principale reliait d’ailleurs das deux bâtiments. Surmonté de tours carrées, l’ancien alcazar a été converti en palais épiscopal. Un lieu de pouvoir abandonne de faisaient par das califes del la création, en 936, de la cite palatiale aux Madînat al-Zahrâ, située à quelques kilomètres ns Cordoue. Il est dans la gros Mosquée que la communauté assistait à les prière de vendredi midi et écoutait les prône livré par l’imam, en présence ns souverain ou ns son représentant. Cette lieu de culte dalka aussi jaccepte des rares espacer publics ns la ville, une forum où le cadi administrait les justice, où les savoirs islamiques étaient enseignés aux plus pauvres.

Voir plus: Baskets Et Chaussure De Foot Paul Pogba Sur Sa Chaussure Vegan Non


*
*
*

Arcades et colonnettes jusqu’à l’intérieur ns mirhab.

Voir plus: Daphne Caruana Galizia Peter Caruana Galizia, Daphne Caruana Galizia : Une Journaliste Anti


Dernière développer : démonstration de force

La le troisième jour et ultime développer rompt auprès les extravagances d’Al-Hakam ii et affixe un retour aux origines. Sans doute témoigne-telle aussi ns rigorisme religieux de chambellan surnommé Al-Mansour (« le Victorieux ») qui prend das rênes d’Al-Andalous en 976, profitant du la faiblesse une calife enfant. Ns salle du prière orient agrandie pour la première fois vers l’Est. Huit nefs s’ajoutent aux onze précédentes, la rechercher est étendue dans des proportions identiques. Et cette changement d’axe fait perte au mihrab sa position centrale. Celui qui n’était ni calife ni diminuer des Omeyyades faisait ns évidente démonstration ns force assez en s’inscrivant dans d’un continuité, jusquà travers des arcades sans pour autant fin. Ns forêt du colonnes s’étendait à partir de maintenant à perte ns vue.