LA NOUVELLE LÉGENDE DU GRAND JUDO

Que ce film d"Akira Kurosawa cest un jusqu"à grouper resté inédit en la france n"est étape entièrement dû à hasard. Obtenir et distribué en 1945 juste prédécesseur la défaite ns Japon, deux années après les premier longue métrage de réalisateur, "La Légende de grand judo", cette film en orient la suite.


Par isabelle Regnier

Publié ns 14 jan 2006 jusqu’à 16h08 - Mis enregistre le 16 jan 2006 à 10h38

Temps du Lecture 1 min.

partage repousser désactivé partage désactivé partage désactivé étant donné par e-mail partager désactivé partager désactivé partage désactivé partager désactivé

Que La nouvelle Légende de grand judo d'Akira Kurosawa cest un jusqu'à présent resté inédit en la france n'est démarche entièrement dû au hasard. Réalisé und distribué en 1945 juste antériorité la défaite aux Japon, deux ans après ns premier long métrage aux réalisateur, La Légende du grand judo,ce cinématicien en est la suite. Cette n'était, semble-t-il, étape le concède grand motif ns fierté ns son auteur. Alors qu'il sort en salles cette semaine, l'édition DVD proposée par Arte comprend, sous ses bonus, une entretien à lintérieur lequel le cinéaste admettre avoir cédé à la pression des censeurs et pour avoir intégré dedans son cinématique des passages aux relents nationalistes.

Vous lisez ce: La nouvelle légende du grand judo

Adapté aux même roman aux Tsuneo Tomita plus La Légende ns grand judo, cette suite s’être déroule restes pendant l'ère Meiji, sur vaisseau sanguin de rivalité entré deux arts martiaux. Le redouté Sugata Sanshiro, dont La Légende... retraçait l'apprentissage, aller à défendre son art contre deux personnages, adeptes du karaté, nouvelles discipline ns combat. Cette sont esquive frères du l'homme à lintérieur eut raison Sanshiro à les fin de premier volet. En surface du moins, cette film n'en véhicule démarche moins un un message différent de celui aux précédent, où les judo était présenté prendre plaisir une discipliné progressiste, fondée dessus l'équilibre et les respect ns l'adversaire, qui contestait au jiu-jitsu sa purp et le sien valeurs réactionnaires. Ici, les tenants du l'école ns judo dénient venir karaté le état d'art martial, und l'enjeu, convecteur eux, est convecteur le plié conservateur et nationaliste : il consiste en dans ns préservation des art martiaux japonais. La boxe, discipline importée des Etats-Unis, orient considérée bénéficie un sport aux combat dégénéré, das Américains présentés profitez-en des brutes racistes.

Reste plus derrière cette discours, qui surprend chez cette cinéaste humaniste, les judo apparaît toujours bénéficie l'option du la renforcer maîtrisée contre la violence, ns l'humanité contre la barbarie, de respect d'autrui anti l'esprit aux vengeance. Und que ce film, bien sur mis en scène avec moins ns rigueur que le premier, mérite d'être découvert. Convoque son final, prématuré tout, langlen et splendide scène aux combat dedans la neige entré Sugata Sanshiro et son adversaire. Maïs aussi convecteur la drôlerie avec laquelle sont représentés esquive Américains, et convecteur l'incongruité des combats "boxe contre arts martiaux" organisés moyennant le projection américain.

Voir plus: Carte Grise Pour Les Remorque 750 Kg Sans Carte Grise ) (2), Remorque Moins 750 Kg


2 DVD Arte Vidéo.

Voir plus: "Bloc À Colorier ; Le Club D'Équitation, Club D'Equitation Farah

isabelle Regnier


L’espace des contributions est réservé ns abonnés.
Abonnez-vous pour accès à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.
S’abonner beau abonné ? Se associer

Voir les contributions

partage partage désactivé partage désactivé partager désactivé envoyer par e-mail partager désactivé partager désactivé partager désactivé partager désactivé