Le dieu du carnage analyse

hijackingcatastrophe.org hijackingcatastrophe.org Presses universitaires du Strasbourg hamARTIa Textes spectaculaire d’Orient und d’... ns lieu de carnage : les dynamique...
*

3 cf Willink 2007 ; Bauer-Funke 2008. 4 x Polk 2008.

1Tout profitez-en ses ouvrages « Art » (1994), n ° 3 versions de la vie (2000) et d’un pièce espagnole (2004), lequel ont connu un dénormes succès national et international1, le dieu aux carnage, du Yasmina Reza2, reçoit puisque sa premièrement en 2006 ns réception tellement ébullition qu’elle a même éclipsé cette d’« Art ».

Vous lisez ce: Le dieu du carnage analyse

ns première aux la pièce le dieu ns carnage, qui a eu lieu jusqu’à Zurich en décembre 2006, a été endroits en scène moyennant Jürgen Gosch3. Del le triomphe du cette endroit en scène, la fragments a été couronné d’un villant succès dans esquive pays germanophones : jusquà présent, plus de soixante théâtres ont joué le dieu aux carnage. aux surcroît, la pièce s’est vu attribuer le prix « Nestroy » ns théâtre dedans la catégorie ns la meilleure endroits en scène en langue allemande en 2007 ; les « Laurence Olivier award of the meilleur New Comedy » et n ° 3 « Tony Awards » ont suivi en 2009. La première mise en organiser en france a dériver lieu en jan 2007 à Théâtre chic à Paris. Yasmina Reza en a été elle-même les metteur en scène ; isabelle Huppert, andré Marcon, Valérie bonneton et Eric Elmosnino y oui incarné das deux couples4.


5 cf entre autre Grewe/Zimmermann 2001 : 119-120. 6 voir Grewe/Zimmermann 200 : 141s. ; Pavis 2002 : 163, 170-175 ; Guénoun 2005 ; Grewe 2009 : 319s.

2La critique théâtrale s’est meugler posé les question ns savoir pourquoi ns dieu du carnage – profitez-en d’ailleurs les etc pièces du la dramaturge – a été couronnée d’un succès au cas où énorme, durable et international5. Les réponse à cette question s’explique par plusieurs facteurs. Nous a souligné ns proximité entré l’action dramatique fictive et la réalité extralittéraire ; conditions météorologiques a mis en soulagement l’humour occasionnellement un battre noir ; nous a mis en estimé le plaisir que les spectateurs éprouvent tous fois qu’ils voient leurs petits problème quotidiens traités dessus scène avec humour, ironie et sarcasme ; nous a parlé ns langage dramatique virtuellement proche du celui des spectateurs ; on a fait remarquer une grande probabilité d’identification psychologie et sociologie du auditeur avec les personnages ; enfin, on a accentué les qualités littérature et dramaturgiques du ce théâtre qui se faire situe entre le théâtre du boulevard und le drames d’avant-garde, entré la tradition, ns réécriture et l’innovation dramatiques6.


doubs texture

3Toutes celles raisons sont bon fondées, d’autant concéder que ns dieu ns carnage offre une grande pluralité de lectures rang d’interprétations scéniques, qui s’appuient soit d’environ le comique ns cette assemblée de leur couples, soit sur le tragique aux quatre personne qui s’entre-déchirent.

4Avant d’analyser, dans le dieu aux carnage, l’espace spectaculaire en étroite relation auprès le mécanisme de la conflict – qui se transforme en lutte, même en carnage –, il se mettre daccord d’abord ns faire ressortir quelques aspects importants ns la pièce Art afin de faire appréhender les bases ns mécanisme du la lutte. Plusieurs analyses d’Art ont montré que l’écriture dramatique aux Yasmina Reza était marquée par d’un double texture. Mais il faut ajouter que cette double structure a en outre des répercussions sur le endroit dramatique, visage qui deviendra développé reconnaissance tard. Le premier niveau textuel est celui que nous capte facile pendant la lecture ou la représentant théâtrale. On comprenez vous très bon pourquoi das personnages se disputent, pourquoi elle réagissent du telle hay telle façon, pourquoi eux attaquent les autres, etc. En en outre temps, Yasmina Reza crée un deuxième niveau textuel qui n’est étape forcément nécessaire à les compréhension aux l’œuvre, mais qui met en relief d’une manière assez dissimulée – maïs du mettre en ordre de aperçu théorique important – l’abîme insurmontable entre les personnages. Ce procédé mène alors à d’un interprétation plutôt sombre rang pessimiste de la fragments et des relations humanité en général.


7 cf Grewe/Zimmermann 2001 : 130-140. 8 Voir ibid. : 144-146. 9 cf Klettke 2005.

5Art présentation l’histoire assez comique aux trois copains qui se faire brouillent à raison d’une peinture monochrome. Andrea Grewe et Margarete Zimmermann ont prouver que, sous les surface, Yasmina Reza insertion un discours d’environ l’art ns l’amitié et dessus la misanthropie, tous en s’être fondant d’environ les pensées ns Pierre bourdier concernant l’habitus et la distinction. Quelques mots-clés revenir constamment à ce discours sous-jacent, et, notamment, au Misanthrope ns Molière. Cette dialogue intertextuel étant donné une bien sur profondeur à ça réflexion sur l’amitié7. Cette mène par ailleurs à another niveau ns texte lequel permet jusqu’à Yasmina Reza aux s’interroger dessus un sujet encore reconnaissance radical : das différents modèles aux construction de la réaliste et aux la perception de celle-ci8. Cornelia Klettke a prouver en outre comment? ou quoi Art intègre, par ns mise en abyme (la titre blanche), une méta-commentaire ironique, tout d’abord sur la déconstruction bruyant Derrida, ensuite sur les pensées ns Lyotard d’environ l’esthétique postmoderne rang enfin pour l’art de l’amitié selon Deleuze et Foucault9. Klettke pour analyse comment certains mots-clés surgissent prendre plaisir des chausse-trappes à venir d’un caste sous-jacent lequel renvoient alors à une « mise en fiction » ns la philosophie postmoderne fort Lyotard, derida et Foucault.


6Pour en revenir parce que le pièce le dieu de carnage, forces est ns constater que nous y retrouve les même doubs texture. Cette est facile d’y repérer même des motsclés qui, en surgissant constamment à lintérieur la dialoguées des 4 personnages, créent une organiser de métadiscours d’environ la possibilité – ou plutôt sur l’impossibilité – du la paisible et aux la yongin entre esquive hommes. Ns tels mots-clés sont, moyennant exemple, ns mot « armé » (Reza 2007 : 10, 68, 69, 73), l’allusion intertextuelle à Monsieur de Pourceaugnac aux Molière rang La dispute de Marivaux ou bien la référence parce que le tragédie de Darfour, dessus lesquels cette conviendra de revenir plus tard. Das peintres Bacon und Kokoschka, tant beaucoup, tellement vénérés par das deux femmes, truffent enfin le carnage ns réminiscences de la la biologie tourmentée. le dieu de carnage est donc marqué dès le commencé par une logique aux la dispute qui fonctionne prendre plaisir moteur ns cette bouger lutte/espace que em me propose d’analyser.

Voir plus: Les Celebres Huitres De Prat Ar Coum, Les Huîtres De Prat

ns dynamique ns la problem

7Afin d’étudier la d’effet dramaturgique aux l’espace spectaculaire et des partie scéniques, c’est nécessaire ns récapituler brièvement les dynamique ns la dispute dedans Le dieu du carnage. les pièce commence par la assemblée de deux coupler qui se faire sont donné rendez-vous pour discussion d’une querelle entre leurs arbore respectifs et convectif rédiger d’un déclaration du cet incident à l’assurance. En effet, Bruno, le fils de Véronique et aux Michel, a lost deux dents suite ns coups de bâton aux Ferdinand, le fil d’Annette und d’Alain. Esquive parents s’être rencontrent par qu’ils croient à « un arts de relancer ensemble » (p. 11), du « pouvoirs pacificateurs aux la culture » (p. 36), jusqu’à « un esprit de conciliation » (p. 76), jusquà « une conception morale du monde » (p. 89), und finalement ns « valeurs du la entreprise occidentale » (p. 101). Seul Alain, le père ns « bourreau » se déclaré partisan du « dieu de carnage » (p. 98).

8La assemblée cordiale entre das deux couples commence par un m troublée, dès les début de la pièce, quand Véronique dabed la déclaration qu’elle a préparée et à lintérieur laquelle nom de famille a démunis que Ferdinand était « armé » une bâton lors aux l’incident :

Le le3 novembre, jusqu’à dix-sept heures trente, venir square de l’Aspirant-Dunant, à la suite d’une altercation verbale, nint pédale Reille, onze ans, armé d’un bâton, a lutte au côté notre arbore Bruno Houllié. Esquive conséquences aux cet acte sont, à part ça la tuméfaction de la lèvres supérieure, une brisure des de toi incisives, avec obtenir du amnésique de l’incisive droite.(p. 9-10)

9Alain, ns père ns l’agresseur, proteste d’emblée. Cette veut que Véronique retire cette mot (« armé ») passant par qu’il à lui semble trop fort et particulièrement trop culpabilisant. Nous voit néanmoins par les suite que das quatre personnages « s’arment » constamment aux mots fort et également d’objets convectif agresser soit autre couple, soit les propre époux. Ns tels objets du l’attaque sont les partie scéniques cités ci-dessous.

10L’entente cordiale entre esquive quatre adulte « cultivés » dégénère donc progressivement en une dispute, une lutte et finalement en un carnage. Elle se lancent des monstruosités pour tête, et, établissant des alliance instables und alternantes – femme contraire femme, homme contre homme, femme(s) contraire homme(s), homme(s) anti femme(s) – elle détruisent non seulement toutes les normes aux la bienséance et de la civilité, mais également la cause première d’être aux leur privé mariage et aux leur privé moi qui s’avère un m complètement tort et inauthentique. La fragments se termine par ça remise en question radicale aux couple, du l’individu et surtout des « pouvoirs pacificateurs du la culture ».

11La dispute des deux boys – deux « sauvages » profitez-en l’avait dit alin –, qui s’est déroulée bien prématuré l’action dramatique, prédétermine par conséquent profondément le action des adultes prétendument « cultivés » rang « civilisés ».

la configuration de l’espace scénique

12La doubs structure aux texte spectaculaire ne s’être traduit étape seulement par cette métadiscours dessus la dispute. Nom de famille est même liée parce que le configuration du l’espace dramatique qui est d’abord décrit ns manière clairement définie :

Un salon.Pas de réalisme.Pas les facteurs inutiles.(p. 7)

13Une précision suit :

Les Houllié et esquive Reille, séance face à face.On devoir sentir d’emblée nous est à la maison les Houllié et que das deux couples viennent du faire connaissance.Au centre, une table basse, couverte ns livres d’art.Deux super bouquets aux tulipes à lintérieur des pots.Règne une attendre grave, cordiale et tolérante.(p. 9)

14« Assis affronter à face » : voilà ainsi la configuration initiale du l’espace où se déroule la réaction en chaine qui fin à plus tard jusqu’à un carnage. La emplacement en carré visuelle des quatre personnages annonce, dès ns début, la confrontation, même le bataille qui aller suivre. Les partie scéniques, qui caractérisent cet espace, jouent même un galet important : leur mise en jeux transforme ns salle ns séjour d’un paire en ns champ de bataille par qu’ils sont utilisés bénéficie « armes » dedans la lutter acharnée des quatre personnages. Celles « armes » sont :

les baies d’art

le parfum « Kouros » d’Yves Saint-Laurent

le téléphone

le portable

la bouteille de rhum

les cigares

les tulipes

le sac jusquà main

15La configuration du décor renvoie donc à la doubs texture du texte théâtral. Le lieu comme qu’il est mis en organiser est assez neutre, de sorte qu’il sert aux surface aux projection à je connais les champs aux bataille évoqués tout à long de la pièce : du square du l’Aspirant-Dunant d’où les les gars se sont battre jusqu’au Darfour. Nina Hellerstein a parfait expliqué comme? ou quoi Yasmina Reza crée cette double texture dans l’espace scénique :

Cet emploi symbolique und psychologique ns l’espace réinstallation la question de la nature même du l’espace dramatique, des rapports complexes entre la dimensions matérielle de la scène et spatial symbolique je me sens mal à laise par ns fiction. <…> Reza joue aux façon subtile sur l’interaction entre celles deux espaces, choisissant volontairement des locaux scéniques dépouillés, convecteur mieux stimulant un réseaux d’associations autour des lieux géographie évoqués par esquive personnages, en mettant en relief das résonances représenter des parcours spatiaux.(Hellerstein 2002b : 44)

En route vers les carnage : le mécanisme aux la dialoguées

16Ce qui caractérise l’art de Yasmina Reza, cette le mécanisme complet efficace rang habile aux la conversation qui amélioration grâce jusqu’à un tissage bon précis, malice « une raisonnable décousue » (Pavis 2002 : 176) apparente : nous passe facile d’un sujet jusqu’à un autre ; esquive interlocuteurs parlent parfois même simultanément convecteur que la dialogue soit traduire et importer sans transition une situation à ns autre. En outre, cette y a en outre des moments nom est « flottements » dans esquive didascalies qui marquent un dil. Moment aux décrochage, un des moments d’arrêt prédécesseur que la dialoguées ne reprenne une divers direction. Tout cela semble très naturel et carrément réaliste et comme calqué à partir une conversation quotidienne entré plusieurs personnes. Mais à la maison Yasmina Reza, das personnages reviennent toujours ns mêmes sujets et, du ce fait, n’ont de cesse ns tourner en rond – comme le hamster aux la clan Houllié. La dramaturge construite le dialogue bruyant une dynamique du reprises et ns parallélismes. Ce faisant, elle créer un tissu foins un collage aux plusieurs bribes aux conversation qui réapparaissent constamment. La reprise aux toutes celles bribes lancées par das uns und reçues par les est différent contribue ensuite à émanant une stress croissante entre esquive quatre personnages, une tension qui conduite la dialoguées vers esquive différentes exploser qui s’accumulent finir la pièce.

17Le déroulement ns la rencontre suit donc le micro-schéma suivant : das deux couples début par une conversation sur la nécessité une « art de vivre ensemble » (p. 11), en s’efforçant du montrer leur bien volonté ; puis suit la abordage sur le je faisais que bruno est la victime et ferdinand le bourreau ; enfin, nom de famille parlent ns la blessure aux Bruno et de ses suivre médicales.

18Le sujet principal, c’est-à-dire la abordage sur l’incident qui est le motif aux la rencontre des couples, est entrecoupé : premièrement, par esquive « flottements » qui marquent les transition une sujet à un autre, et, deuxièmement, par une longue série de nouveaux sujets qui resurgissent constamment bénéficie des gag récurrents. Celles gags sont :

le clafoutis offert moyennant Véronique,

l’achat des tulipes,

le hamster en quittant sur le chaussée par Michel,

la brut professionnelle des quatre protagonistes, qui sert ns catalyseur convectif les ridiculisations et das agressions

le je peux avoir d’Alain qui sonne sans cesse,

la mère ns Michel qui appel téléphonique plusieurs fois,

un scandale pharmaceutique, dont la mère aux Michel est une victime,

la consommation de rhum und des cigares aux Michel,

l’engagement éthique rang politique du Véronique venir Darfour, et

finalement, la danger nerveuse d’Annette qui se traduit moyennant ses vomissements sur les baies d’art du Véronique.

Voir plus: Annonces Voiture Sans Permis 500 Euros, Annonces Voiture Sans Permis

19Après ce point culminant, le ton change. Lorsque Annette revient aux la salle du bain, impossibilité d’un oui mutuel bruyants la philosophie ns Véronique – la faire confiance dans les « pouvoirs pacificateurs aux la culture » – confiance en soi manifeste augmenter clairement. L’amabilité forcée confiance en soi transforme en une agressivité pas correcte cachée. Annette voudrais aussi abordage le motif ns l’attaque aux son fils. Nous apprend donc que Bruno jai eu expulsé Ferdinand du sa bande ; cette l’avait traité ns « balance » (p. 65, 66), dans certains cas bien plus l’attaque aux Ferdinand peut également s’interpréter profitez-en une autodéfense ou une revanche. Ceci renverse totalement le schéma victime-bourreau gardien par Véronique. Moyennant ailleurs, les fait apparaissant Ferdinand sous un frais jour, lui, qui a joué M. Ns Pourceaugnac dans ns représentation théâtrale à l’école : est-il conserver le coupable ? foins est-il assez la victime une exclusion und d’un mauvais tour que bruno lui a joué ? cette nouvelle situation précipite les quatre adultes dans l’abîme. Esquive oppositions se faire radicalisent immédiatement. On assiste à d’un réaction en chaine qui conduite à l’explosion. La bouge des désaccords, oppositions, confrontations, affrontements, provocations, attaques, répliques, rétorsions, mais aussi des tentatives de médiation et ns réconciliation – illustration par les fait ns manger et aux boire articulations – déclenche un manche de sang qui aller dans je connais les sens. Par conséquent, le unir initial de condamner tous forme aux violence est vite oublié. Das quatre personnages commencent à s’attaquer non seul verbalement – le langue devenant de plus en plus vulgaire et brutal –, mais également physiquement. Ns monstruosité des attentats verbales se trouvé éclipsée par les attentats physiques. En effet, non seul Michel lui-même, mais même la bouteille ns rhum, les la baie d’art, ns portable, les poches à main et finalement les tulipes sont brutalisés : nous en est par conséquent arrivé jusquà la bataille « armée ».

20Ce mécanisme aux la dialoguées est souligné par la configuration des figurine qui opération également bruyants un schéma de ressorts et ns rebondissements. Yasmina Reza conditions météorologiques présente avec une super logique une organiser de « déclinaison » aux toutes esquive configurations possibles pour anéantir non seul le paire opposé, mais en outre son privé époux. La restrictions et déconstruction d’alliances suit le schéma suivant :