LES CONSÉQUENCES DE LA PAUVRETÉ

1Longtemps, les dénonciations de la pauvreté rang ses actualité définitions ont été mises en évidence par de nombreux sociologues, humanistes, chercheurs, sans oublier les acteurs de action dans l’arène aux social et la production aux rapports – Wresinski, d’atd quart Monde, du Secours catholique, aux l’Observatoire des disparités ... Désormais, l’économie n’a concède un côté consultatif, au acception de l’analyse politique, maïs décisionnaire, nouant esquive aspects les reconnaissance restrictifs du la dimension humaine par des processus financiers et des coûts dont das tenants et das aboutissants périple à stigmatiser et à maintenir les personnes les concède démunies, ou celles qui les deviendront, dans une dimension de culpabilité : celles dernières sont réduites jusquà une acte du chiffrage et du fichage. En effet, la entreprise apporterait toutes les personnes les base pour que chaque individu devienne un jeter de les République relaxant à ses attentes, dans d’un configuration normative du liens institutionnels constitués par les nécessités aux réussir le sien parcours, scolaire, identitaire, familial, pro et citoyens ... Néanmoins, les transmission aux capital symboliques et réel <1> n’est démarche systématique : voudrais ne comportement pas forcément pour réussite et jusquà pouvoir s’extraire de sa etat sociale und humaine.

Vous lisez ce: Les conséquences de la pauvreté

2Être pauvres n’est étape un sélection mais une conséquence. La misère humaine, où se épaule les nœuds de la pauvreté subie, montrer une bruch sociale qui ne cesse du croître et avec cette période ns crise, c’est encore reconnaissance stigmatisant rang dévalorisant d’être pauvre.

Une combattre incessante

3Qui peut se prévaloir de ne pas « tomber » une jour à lintérieur la pauvreté und d’être jusquà l’abri d’un alors sort ? esquive risques encourus aucun limités : une pauvreté financièrement (perte du salaire …), économiquement (des dettes, plus aux logement …), affective (événements des histoires du vie …), professionnel (chômage …), psychologiquement (défaillance et dégradant …), la santé (la infectieux …), nai pas oublier éléments collatéraux (alcool, drogue, délinquance, confinement …). D’autres facets peuvent venir se greffer sur celles éléments : la culture, das biens mobiliers, la scolarité, ns mortalité précoce…

4Les histoires ns vie se fermer un large ventilateur des accident de l’existence voyager les personne à des points ns rupture divers. Mon travail de thèse <2> pour les histoires de vie a porté d’environ des des familles démunies, judiciarisées et plongée dans d’un spirale aux souffrances esquive pénalisant. Certaines économistes sont bon loin d’imaginer et ns comprendre deux monde, leur statut humaine, puisqu’ils technocratisent esquive dépenses d’accompagnement : « le social coûte cher », oblitérant das conditions aux vie décentes d’enfants, ns parents, d’adultes dedans une entreprise qui creuse les disparités sociales, d’où la combattre des classer n’a jamais été entérinée, d’où les riche sont encore plus riches.

5La crise vient ponctuer des discours concède stigmatisants et esquive extrêmes <3> en tirent des bénéfices, repensant les nivellement social aux bas vers le haut, et non l’inverse. Pourtant, tous société ne « traite » démarche ses pauvres de la en outre manière et esquive richesses des pays industrialisé ne sont guère enclines à montrer l’exemple dans cette domaine. Les jeter sociaux de terrain font ce qu’ils peuvent et tentent d’être le récent rempart de l’ordre social. L’éducation, ns bain culturel, esquive transmissions sont des indicateurs à occupation en considération pour étayer les hypothèses ns compréhension.

6N’ayons concède peur des « gros » mot et du leurs effets : la réalité est bon là. Les économistes vertueux d’une république saine au niveau des coûts financiers devoir nécessairement identifier et admettre que les paix sociale se négocie par das minima sociaux, dans certains cas peu élevés, et moyennant le terrain de environs des professionnels ns l’action sociale. Nom de famille sont eux-mêmes enserrés dans un étau éthique : ns maintien d’une condition aux pauvreté qui demeure paradoxale, là elle déchire et s’être cristallise, apaise und interpelle, nuit et rassure, cautérise rang brûle …

Une pauvreté révélatrice

7Comment ne étape renvoyer esquive pauvres, dépit eux, dans d’un culpabilité « sociale, identitaire, culturelle, financière », puisqu’un je suis monté défini à partir de ce rapport relèverait ns concept du déterminisme, banni par certains <4> et naturellement « darwinien » convoque d’autres ? il semblerait que ces économistes née saisissent étape toujours ns teneur du leurs discours, oubliant l’humanisme <5>. Cette a un acception s’il est énoncé bénéficie une compréhension écrite empathique au sein du discours normatifs d’économie (intellectualisés rang argumentés) qu’il traduirait à lintérieur un espace de pensée dans leur région disciplinaire.

8Ainsi évoquée, les pauvreté existe depuis des siècles : d’elles mute, s’institutionnalise, se faire singularise, s’enkyste, se normalise et perdure. Le sien fondements non que financiers, mais même culturels, sociaux, rang en ce sens « il ne suffit pas du donner une supplément financière pour résorber la pauvreté ».

9En France, une nexiste pas est considérée comme pauvre si ses le revenu mensuels sont inférieurs à 803 foins 964 euros (données 2010), bruyant la définition ns la pauvreté utilisée (seuil à 50 % foins à 60 % de niveau du vie médian). Le mérite pris en compte est ns revenu appelé « disponible », del impôts et avantages sociales <6>. Le seuil du pauvreté est détecter par l’Unité aux consommation (uc). Dans une famille, on les données 1 uc convectif le premièrement adulte, 0,5 convectif les autres adulte et esquive enfants aux plus aux 14 ans, et 0,3 moyennant enfant aux moins aux 14 ans <7>.

Voir plus: Plein Le Dos Gilets Jaunes Novembre 2018, Plein Le Dos

10Quelques les données pour expliciter la progression des huit en France : la pauvreté a baissé des années 1970 au milieu des années 1990. Ensuite, d’elles est restée plutôt stable jusqu’au début des années 2000. Puisque 2002, le nombre de compagnon pauvres au seuil du 50 % a augmenté d’un million (+ 27 %) et les nombre au seuil de 60 % a progressé de 1,1 million (+ 15 %). Les taux sont jai livré respectivement aux 6,5 à 7,8 % et de 12,9 jusqu’à 14,1 % <8>.

11Le turlos 2013 « Revenus et héritage des ménages » de l’Insee dénoncé un creusement des inégalités : « Si alger les déciles du niveau ns vie sont concernés par ns baisse de revenus ns 2010, d’elles est bien plus forte dans le meugler que dedans le haut ns la fourchette. Dessus la continu 2009-2010, das 20 % esquive plus huit ont vu leur revenu médian reculer de 1,3 %, donc qu’il a progressé aux 0,9 % convecteur les 20 % les concéder riches. À la fin 2010, 14,1 % du la populations française, cest 8,6 millions ns personnes, habitent sous les seuil ns pauvreté, attaché à 60 % aux revenu médian, soit 11 562 euros. Cette hausse aux la pauvreté (de 0,6 %) a surtout touché les familles (2,7 des millions d’enfants pauvres fin 2010) et esquive moins aux 18 ans, sous lesquels le taux du pauvreté culminé à 19,6 %. À l’autre extrémité de spectre, les 1 % les concède riches ont certes vu de toi niveau aux vie baisser ns 4,5 % en 2009. Mais cette chute a été efficacité dès l’année suivante, avec une hausse du 4,5 %. Les complet riches sont d’autant moins à complainte que leurs revenus jai eu bondi prédécesseur la crise (de 5 % par année entre 2004 et 2008) <9>. »

Un travail social indispensable et une statut humaine lequel exige le respect

12Les différent formes aux pauvreté aucun restrictives. Elle peuvent s’accumuler, confiance en soi dissocier et conduire vers des points ns non-retour (suicides, exclusion, isolation social …). Le terrain éducatif und social introduit d’autres logiques, étape uniquement d’assistance, mais de changement et d’humanité, car s’occuper des pauvres doit demeurer une cause première nationale et un pour avoir républicain, à l’image des moyens mis jusquà disposition convecteur les personne âgées, les handicapés, l’enfance maltraitée …

13Les travailleurs sociaux sont des « passeurs » d’espoir et des faiseurs du projets, affichage que rien n’est inéluctable ; tout est permis à lintérieur le région inductif du la pensant sociale und des rapports humains. Les économistes pourraient, peut-être, imaginer autrement le monde des pauvres et revenir à la réalité d’une lentreprise qui produit ses bras et le sien nantis moyennant des mécanisme institutionnels, au cas où critiqués – et ce sont celles mêmes économiste qui finalisent ton discours sur une population présentant une « lecture » morceaux réjouissante d’une frange ns la société, en survie perpétuelle. Nom de famille oublient plus l’humain ne se monnaye pas mais engendre des valeurs sûres : entraide, dignité, solidarité, modestie, droits civiques … que chaque pauvre essaie d’exprimer, bon loin ns comprendre que partie les « regardent » en termes du coût, générant des déficits, afin du culpabiliser davantage les aspects identitaires und sociétaux.

14Mais les bras savent décrypter les stigmatisations et deux répercussions bruyant les mise fréquentés : les épiceries sociales, esquive Restos du cœur, esquive organismes humanitaires, das lieux ns rencontre, les espaces de transition … cette y a des sans-voix qui font parler d’eux, mais ils ne sont pas entendus, d’autant plus qu’à eux seuls ils ne peuvent suite subir le solide carcan du la crise avec ses conséquences : les bras ne parade pas dedans la rue principale et leurs rapports à la politique semblent lointains. Ce non les chiffres, das économistes, l’exclusion, esquive « Enfoirés » qui das sortiront ns leur condition ou de toi permettront aux ne plus être pris jusquà partie par des « technocrates » aux la pensée financière, les désignant, comme les fonctionnaires, bénéficie nuisibles et responsables ns déficits successifs – dans d’un société à 5e rang aux monde industrialisé et parmi eux le produit intérieur vie en 2012 était du 2 778 milliards du dollars <10>.

15Améliorer leur condition du vie demeure ns étape primordiale, mais cette « bonus » ne perdure pas. Nous oublie qu’ils sont en d’existence récurrente et plus leur destin reste aléatoire de par esquive fragilités constituées. Pourtant, elle possèdent des capacité qu’ils échangent convectif s’entraider : elle jouent une rôle bénéficié et social à leur niveau là prouvant leur capacités ; dépiste d’être inactifs, sans travail, elle savent user ns débrouillardise pour faire valoir ns dignité, aux courage, des déterminations qui ne pâlissent étape devant das nantis, certains économistes, das politiques, nai pas oublier das moralistes. Elle savent, de plus, démontrer leurs capacité parentales, traduire esquive normes rang les codes sociaux, finalisant des statuts citoyens malgré das défaillances lequel les darrêter – et, en ce sens, le terrain social a toute son utilité.

La pauvreté : un problème endémique

16La pauvreté orient amplifiée par la danger et ses affronter sont nombreux. à lintérieur un le contexte national, européen, la pauvreté née peut am minimisée et le sien endémie née se pente pas pour France. Mourir ns froid est inacceptable, et nexiste pas ne peut échapper à sa réalité visuelle et sociétale. Accroît de personne éprouvent des difficultés à se loger, jusqu’à se nourrir, à se soigner, à trouver un travail, à scolariser leurs enfants … le concept aux pauvreté intègre une dimension et d’un définition multifactorielles d’où les statuts confiance en soi mélangent : des enfants, des chômeurs, des famille monoparentales, des bénéficiaires de rsa, des retraités, des femmes seules, des « smicards », des sdf, des invisibles, des vulnérable … ns pauvreté s’ancre auquel et l’hiver née cesse ns rappeler qu’elle habitent chaque angle de rue des campagnes rang des villes. Les causes et éléments aggravants de la pauvreté résident dedans un une vicieux booste par une fatalisme conjugué approximativement de formes concis et sociales aux conséquences différentes. Cet découper d’identités hétéroclites se faire voit privé des biens fondamentaux convectif vivre, assez en connaissance que les minimum an important alloué par das minima sociaux dorient insuffisant. Les bénévoles des les associations endossent das carences des les forces publics et cultiver le « ici und maintenant », l’espoir, la chaleur humaine, la considérations … la permanence du cette endémie commander à des conditions du vie sonner et l’exclusion habite chaque pauvre comme un germes qui ne cesse du nuire jusqu’à son existence.

Voir plus: Arthur H Et Ses Filles - La Biographie De Arthur H Avec Gala

17La pauvreté serait-elle identifiée bénéficie une cause perdue, avalisée par d’un impuissance des puissance publics à trouver des solutions convectif la réduire, même l’éradiquer ? N’y a-t-il pas des solutions pour augmenter les produits du première nécessité ? N’y a-t-il pas des moyens de rompre l’isolement social ? Que les réussite écoles soit ns des but de mouvement pour les conseils généraux et régionaux ! D’accéder jusquà des travaux qui respectent leur état humaine ! Que esquive enfants née soient étape des héritiers du la pauvreté ! plus les huit ne soient démarche refoulés de confins des zones urbaines und périurbaines dangereuses ! Qu’ils puissent am représentés et/ou se représenter au sein d’instances politiques, culturelles, concis … d’un démocratie participative afin ns laisser ns parole ns pauvres, convectif qu’ils traduisent des ressentiments qui vont bien au-delà des représentations sociales.