Toute la misère du monde

Contrairement à ce que réclamer Sapin und Kouchner, cette formule était utilisée moyennant l'ancien premier ministre pour légitimer sa politique ns fermeté vis-à-vis de l’immigration.

Vous lisez ce: Toute la misère du monde


*

«Souvenez-vous de ce que parlez Michel Rocard, l"Europe née peut pas saluer toute la misère ns monde, mais elle peut occupation sa part aux cette misère.»

Michel Sapin, ministre, pasteur des Finances, deuxième 20 avril dessus France details (à partir du 1"12"")


«Complétons les formule ns Michel Rocard, cette a mentionné "on née va pas capturer toute la misère du monde, encore faut-il s"y efforcer".»

Bernard Kouchner, ex-ministre des affaires étrangères, mardi 21 avril sur LCI - Radio classique (à aller d"1"11"")

INTOX. «La la france ne peut faire pas daccueillir toute les misère ns monde» : on a l"habitude d"entendre ça phrase attribué à michel Rocard à lintérieur la bouche des responsable politiques aux droite, ravis ns s"appuyer pour une parole aux gauche convectif légitimer le élargissement des contrôles du frontières du l"Europe. Nom de famille s"est retrouvée à lintérieur la bouche ns deux socialistes en début aux semaine, suite venir nouveau naufrage d"un cargo de migrants dimanche, venir large aux la Libye. Michelle Sapin, guest lundi sur France Info, puis Bernard Kouchner le lendemain d’environ LCI, ont repris les formule de l"ancien premièrement ministre du François Mitterrand. Maïs en précisant bien que, convecteur Michel Rocard, ns France devait aussi à choix «prendre sa part» ou «s"y efforcer», et ainsi que sa formule n"était étape synonyme aux fermeture des frontières.

DÉSINTOX. L"ancien Premier ministre, pasteur a bien prononcé cette formule, devenir célèbre, d’environ la la france incapable d"accueillir «toute ns misère de monde». Sauf que contraire à cette que laissent entendre Michel Sapin et Bernard Kouchner, cette sortie n"était, initialement, pas vraiment humaniste, et différent invoquée par michelle Rocard convoque justifier ns politique draconienne vis-à-vis de l"immigration du autorité d"alors. Une époque que les deux membres aux Parti socialiste oui visiblement rayée de leur mémoire.

On retrouve ns trame ns cette formule dans un déclaré prononcé le 6 june 1989 jusquà l"Assemblée nationale (page 1 797 aux document) : «Il y a, en effet, dans le monde trop ns drames, du pauvreté, de famine convectif que l"Europe et la france puissent bienvenue tous ceux que la misère pousse vers elles», déclare cette jour-là michelle Rocard, avant d"ajouter qu"il faut «résister à les poussée constante». Il n"est nullement question donc d"un quelconque devoir aux prendre aller à cet afflux.

A l"époque, le conditions météorologiques est tendu dessus la question aux l"immigration. L"exclusion d"un collège du Creil ns trois élève musulmanes accepter refusé d"ôter leur foulard a provoqué, en octobre 1989, une vif discuter national. En décembre, le FN écrase la législative partielle du Dreux. Esquive discours pour l"immigration se durcissent. Celui du PS n"échappe étape à la règle, d"autant suite la la gauche se voit reprocher d"être revenue sur les loi Pasqua. Francis Mitterrand déclaré dans ns interview jusqu’à Europe 1 rang Antenne 2, le 10 décembre 1989, que le «seuil du tolérance» des françaises à l"égard des étranger «a été réalisé dans das années 70». Se endroit en carré le discours qui va être celui de PS tandis que quelques années. D"un côté, une importer affichée ns promouvoir l"intégration des immigrés réguliers en place (c"est en décembre 1989 qu"est initié le diriger Conseil jusquà l"intégration). De l"autre côté, ns objectif positif de verrouiller esquive flux migratoires, auprès un accent mis sur la lutte contraire l"immigration clandestine, mais démarche seulement. à lintérieur la même interview jusquà France 2 und Europe 1, Mitterrand explique ainsi que le chiffre de «4 100 000 à 4 200 000 cartes de séjour» atteint selon il en 1982 née doit, «autant plus possible, pas am dépassé».

C"est dans ce contexte, ns 3 décembre 1989, que michel Rocard prononce la formule qui être dans esquive mémoires. Michel Rocard dorient l"invité d"Anne Sinclair dedans l"émission Sept dessus sept sur TF1. Il précise la nouvelle position du la la france en matière d"immigration, et le moins qu"on puisse dire, c"est plus ses sur sont musclés. La france se limitera au respect des conventions du Genève, alloue final, explique-t-il (à partir ns 00"19"") : «Nous née pouvons démarche héberger toute les misère du monde. Ns France besoin de rester cette qu"elle est, d’un terre d"asile politique <…> mais étape plus. <…> il faut sait qu"en 1988 nous ont refoulé à nos frontière 66 000 personnes. 66 000 personne refoulées aux frontières ! A quoi s"ajoutent une dizaine de milliers d"expulsions aux territoire national. Et je m"attends à cette que convoque l"année 1989 les compte soient un bits plus forts.

Voir plus: Comment Avoir Une Bonne Odeur Dans Les Wc, Pin On Nettoyage : Produits Faits

»


Après l"émission, michel Rocard décline la recette à l"envi lors du ses discours das mois suivants, pour justifier ns sa politiques d"immigration. Le 13 décembre 1989, cette déclare donc à l"Assemblée nationale : «Puisque, bénéficie je l"ai dit, profitez-en je le répète, même aucas comme vous je le regrette, nos pays née peut accueillir et soulager toute les misère de monde, il nous faut captation les moyens que cette implique.» rang précise das moyens en question : «Renforcement essentiel des contrôles de frontières», rang «mobilisation de moyens sans antécédent pour lutter contre une applicatif abusive de la procédure du demande d"asile politique».

Il la répète certains jours concède tard, ns 7 janvier 1990, avant des partie sociale d"origine maghrébine réunis jusqu’à l"occasion d"un colloque pour l"immigration. «J"ai beaucoup réfléchi avant d"assumer ça formule. Cette m"a semblé suite mon devoir était de l"assumer complètement. Aujourd"hui em le dis clairement. La la france n"est plus, née peut concéder être, une terre d"immigration nouvelle. Em l"ai prêt dit et nom de fille le réaffirme, quelque généreuse qu"on soit, nous ne pouvons bienvenue toute les misère de monde», martèle-il antérieur à un parterre d"élus pas complet convaincus. Prématuré de conclure : «Le temps de l"accueil du main-d"œuvre étranger relevant du solutions concéder ou plié temporaires est ainsi désormais révolu.» les reportage ns France 2 consacré au colloque insiste sur le silence lequel s"installe alors dans l"auditoire, avec un gros plan d’environ le aspect dubitatif de Georges Morin, en charge ns Maghreb convecteur le ps et lanimateur des débats.

Revoir les séquence jusqu’à partir ns 00"52"" :


Le Premier lensemble recycle son élément ns langage dans un discours sur la politique d"immigration et d"intégration prononcé dedans l"hémicycle ns 22 peut faire 1990 : «Nous née pouvons étape - oh - diminuer toutes das misères du la planète.» Le authority reprendra même à son compte la petit phrase rocardienne, jusquà l"image ns Lionel Stoléru, secrétaire d"Etat avec du Premier ministre chargé aux Plan, qui, face à Jean-Marie ns Pen sur la année le 5 décembre 1989, déclare : «Le Premier ministre a dit une phrase simple, qui orient qu"on cant héberger toute la misère de monde, ce qui veut parlant que esquive frontières de la France aucun une passoire et que duquel que soit notre responsabilité et le désir ns beaucoup d"être humain de arrivées nous ne pouvons démarche les bienvenue tous. Ns problème du l"immigration, c"est essentiellement celles qui sont prêt là…» nous retrouve le doubs axe de la politique plus revendique ns gouvernement : effort pour intégrer les immigrés qui sont cadeau et limitation au maximum de toute nouvelles immigration.

Revoir jusquà partir ns 1"02"" :


Il faudra attendre le 4 juillet 1993 convecteur une rectification tardive aux Michel Rocard, en réaction parce que le politique anti-immigration du Charles Pasqua, raconte Thomas Deltombe, écrivain d"un essai sur l"islamophobie dans les médias, dans un éléments du Monde diplomatique : «Laissez-moi lui add son complément, à ça phrase», déclare donc Rocard à lintérieur Sept sur sept. «Je maintiens plus la france ne peut pas bienvenue toute la misère du monde. Les part qu"elle en a, nom de famille prend ns responsabilité du la circuits le meilleur possible.»

Trois années plus tard, dans une tribune publiée à lintérieur le Monde du 24 août 1996 sous le titre «La part de la France», l"ex-Premier ministre garantie que sa formule a lété amputée und qu"elle s"accompagnait jusquà l"époque d"un « aller à en occupation fidèlement sa part». Ce qu"il répète dans das pages ns Libé en 2009, confirmer ainsi suite sa pensée jai eu été «séparée de son contexte, tronquée, mutilée» et mise à service d"une idéologie «xénophobe». Pourtant, cette seconde portions — censée contrebalancer ns fermeté aux la première — reste introuvable dans les archives, prendre plaisir le pointait Rue89 en 2009. Une collaboratrice ns Michel Rocard avait alors déclaré pour journaliste : «On née saura jamais cette qu"il a subvention dit. Lui se souvient l"avoir dit. En entier cas, à lintérieur son esprit, c"est cette qu"il recherché dire. Mais il n"y a plus du trace. Conditions météorologiques a chercher aussi, beaucoup aux gens ont trouve mais conditions météorologiques n"a rien

Quelques année plus tard, en 2013, les chroniqueur aux France réciproque Thomas Legrand a reposé ns question jusqu’à Michel Rocard, qui a donc assuré avoir retrouvé les texte d"un déclaré prononcé en novembre 1989 lors du cinquantenaire ns la Cimade (Comité inter-mouvement auprès des évacués) . C"est là, affirme le dabord ministre, que la phrase aura été prononcée. Voici ce que Rocard dit pour avoir déclaré : «La la france ne peut être pas accueillir toute ns misère de monde, raison du plus convoque qu"elle traite décemment la part qu"elle ne peut pas ne étape prendre.» sauf que ns verbatim du son déclaré n"a jamais lété publié. Ns site brut publique ne donne qu"un résumé très sommaire aux son ingérence («mise en cause de détournement du droit d"asile und importance du la rigueur dans l"admission des réfugiés»).

Voir plus: Route Fermée Tour De France 2018, 2018 Tour De France, Stage 1 To Stage 11

Mais que celles mots aient été, foins pas, prononcés, avant la Cimade, ne change rien venir fait qu"entre 1989 et 1990, ns phrase a bon été assénée par michel Rocard sans les seconde partie, prendre plaisir une justification ns sa constant vis-à-vis aux l"immigration. Und non prendre plaisir un encouragement jusqu’à l"accueil des immigrés, dont veut s’être souvenir les PS aujourd"hui.

*


Charles PasquaBernard KouchnerPSFNAssemblée nationaleLibyeImmigrationFaminesMichel SapinFrançois Mitterrand